Archives de catégorie : Témoignages

concours de poésies

Carla Moinot parle du projet :

Mme Caors nous a proposé un travail sur le livre car elle a participé elle-même à un projet comme celui-ci quand elle était élève.

D’abord, nous avons du fabriquer notre recueil de A à Z chez nous pendant les vacances. Mme Caors nous avait demandé de ne rien acheter donc, j’ai utilisé du matériel récupéré: du carton, de la dentelle…

le recueil de Carla en carton et dentelle de sa grand-mère

Puis nous nous avons inventé des poésies sur des thèmes imposés par Mme Caors: « Quand j’avais… »; sur une matière et une saison. Et moi, j’ai choisi d’autres thèmes: le chocolat, la libellule et le livre. Nous avons ajouté aussi des poésies que nous avons aimées: une poésie de Maurice Carême et un haïku.

J’ai aimé participer à ce concours, j’avais déjà écrit des poésies mais jamais dans un concours. Je ne me suis pas souciée des autres.

Les récompenses: Prix de la meilleure couverture: Antonio/ Prix des meilleurs poèmes: Océane/ prix du meilleur recueil: Eléna/ prix des élèves: Khadidja.

les gagnants
Prix du meilleur recueil
prix de la meilleure couverture
prix des élèves
prix des meilleurs poèmes

 

œuvre d’art au collège

Le banc fait par les 4ème  Londres

photo_pour_indépendant

photo_pour_ouillade

On a interrogé Noémie, une élève de la 4ème   LONDRES à propos du banc fabriqué en pierres sèches. Ce banc fa été fait par les élèves de la classe de 4ème  LONDRES.

Noémie nous a raconté que « le travail était dur parce qu’il fallait tailler la pierre en angle droit » , mais que c’était une bonne expérience car :  » c’est bien parce qu’il fallait travailler ensemble.  »

Les élèves ont fabriqué ce banc avec l’aide d’un muraillé, Monsieur Jean-Luc Albert Maître artisan bâtisseur en pierres sèches.

Séréna et Amalia

Voir article dans le journal « L’Indépendant »

Les CM2 de l’école Jean Jaurès à Pons

La visite du collège Pons par les élèves de CM2 de l’école Jean Jaurès.

Ce jeudi 18 mai 2017 à 9h15 nous avons débuté la visite du collège J.S. Pons.

Nous avons été accueillis à l’entrée par Monsieur Poulain, un des Conseiller Pédagogique d’Éducation (CPE)  du collège.

Mr Poulain nous a montré l’infirmerie puis le bureau de la vie scolaire. Les surveillants nous ont expliqué leur travail.

Ensuite, on s’est dirigé vers le CDI (Centre de Documentation et d’Information) en prenant garde à se ranger sur le côté pour ne  gêner personne.

Dans le CDI, la documentaliste nous a expliqué le fonctionnement.

Puis on a rencontré les agents techniques qui font la maintenance du collège.

La visite de l’atelier des Segpa s’est faite avec le directeur de la Segpa. On a vu des activités de maçonnerie, de peinture, de menuiserie, d’électricité, de plomberie avec le chef d’atelier.

Les élèves de la Segpa étaient dans les classes qui se trouvent en face de l’atelier.

Pendant la récréation, on a vu nos anciens camarades de l’école, ils nous ont dit qu’ils préféraient le collège.

Après la sonnerie, qui est très agréable, on est monté en classe avec Mr Maranges en cours de mathématiques. On a pu lire 5 articles du règlement et on a appris que le travail à la maison est obligatoire sinon on est punis.

La visite s’est terminée par un repas à la cantine.

Cette visite nous a donné un aperçu de la vie au collège et du changement par rapport à l’école primaire.

Les élèves de la classe de CM2 de l’école Jean Jaures

De Roumanie en france : histoire d’une aventure sans fin.

Je m’appelle Vladut, j’ai 12 ans et je viens de Roumanie.

Mon histoire commence en Roumanie le 21 janvier 2015, j’étais sur la route de la liberté.

Mon voyage ne s’est pas passé comme les autres voyages, mon but était de fuir mon pays par désarroi probablement et non pas par choix. Le voyage étai long et fatigant. Le genre de voyage qui vous change la vie d’un petit garçon. Je suis parti d’un pays auquel je tiens profondément, ainsi qu’une famille à tout jamais perdue et déchirée. J’ai fui la Roumanie pour la France avec un seul arrêt entre les deux : Bucarest. Le seul et unique arrêt, pour ainsi dire la dernière famille que j’ai vu.

Heureusement pour moi, une partie de ma famille de Roumanie m’attendait, un soulagement je dois dire. A partir de là, ma vie a changé mais pour le meilleur. De nouveaux amis, un hébergement décent, une nouvelle perspective d’avenir.

En trois mots : Une meilleur vie.

Fontaine de Roumanie Pitesti

Agir contre le harcèlement à l’école

L’histoire de Melynda

L. traitait Melynda de « poil de carotte » parce qu’elle est rousse.
Il lui donnait des coups de pied, il la poussait, il l’insultait.
Je pense que ce n’est pas bien parce que ça devait la toucher, elle se sentait mal. Elle disait qu’elle en avait marre, qu’elle voulait changer les choses, qu’ils comprennent.

___________________________________________________________________________

UNE BONNE LECON

Ce jour là, nous étions mardi. A la récré, je suis sorti dans la cour et la personne m’a insulté alors je suis allé le dire au CPE.

Il a continué, il a insulté ma mère et mon père, il m’a frappé, du coup nous nous sommes bagarrés puis nous nous sommes excusés. Mais je regrette parce que j’ai eu une journée d’exclusion à cause de cette bagarre. Mais si jamais un jour il recommence, je ferais autrement…  je le rapporterais à un adulte.

___________________________________________________________________________

Plus petit que soi

Je passe souvent devant le foyer et, un jour en rentrant de l’école, j’étais toute seule, une fille m’a poussée par terre. Elle m’a donné plusieurs coups de pied, après ça, je suis rentrée chez moi. Quelques semaines après cette même  fille a voulu me voler mon sac dans lequel il y avait mon portable, mais à la fin ça se termine bien.